Quand les preuves se retournent contre vous

Presque un mois écoulé depuis le dernier article posté! Bon, j’avais prévenu chez Scepticisme Scientifique que je n’arriverais pas à tenir une fréquence d’un article par semaine pour l’instant, et pour de bonnes raisons puisque je suis papa d’une petite fille de 3 mois. Ceux qui ont des enfants me comprendront. Ceci dit, ça ne veut pas dire que je n’ai absolument aucun moment disponible pour faire ce que je veux; mais quand j’en ai, je le passe soit à mon autre (ma première en fait) passion, la musique, soit à diverses activités qui ne servent absolument à rien, comme par exemple aller discuter avec la société de la terre plate. Si ça vous intéresse, vous trouverez mes posts ici, ici, ici, ici,ou  (et il y en a d’autres).

Bref, tout ça pour dire qu’aujourd’hui sort un nouvel article. Malheureusement, il s’agit d’un sujet un peu déprimant pour les sceptiques « militants » puisqu’il revient à dire, en gros, que ce qu’on fait, ça ne sert à rien. Plus spécifiquement, quand vous voulez combattre la désinformation avec de l’information, vous risquez d’augmenter la croyance en des affirmations fausses… Je vous laisse découvrir l’article original, posté sur BigThink par Neurobonkers: When Evidence Backfires.


When-evidence-backfires

Ne lisez pas ce post. Surtout ne le lisez pas jusqu’au bout. Ne vous ai-je pas dit de ne pas lire ce post? Vous êtes encore en train de lire… Lire la suite

Publicités