L’homéopathie officiellement reconnue en Belgique (Skeptoid)

Triste jour pour la Belgique. Je ne parle pas du résultat des élections mais d’une loi tout récemment sortie sur le moniteur belge: reconnaissance officielle des homéopathes. Par une certaine coïncidence, mon dernier article parlait justement de la dernière grande meta-analyse sur l’homéopathie, qui conclut à l’absence d’efficacité. Cette analyse précède de peu cette nouvelle législation, mais les politiques semblent curieusement aveugles aux données scientifiques.

L’info d’aujourd’hui me serait passé inaperçue sans l’œil toujours à l’affût de Jean-Michel Abrassart et l’activité de sa page Scepticisme scientifique. Dans les médias traditionnels, on en parle un peu, sur les sites de la rtbf et de l’avenir.

Ici, je tire ma traduction de Skeptoid, qui a publié l’article original « Homeopathy is officially recognised in Belgium » de Bruno Van de Casteele le 25 mai 2014. Si les résultats des dernières élections ne sont pas très reluisants pour mon pays, espérons que le gouvernement fera preuve d’esprit critique et viendra remettre de l’ordre au Ministère de la Santé.


À partir de ce mois, l’homéopathie est désormais officiellement reconnue comme discipline thérapeutique en Belgique, mon pays. Cette reconnaissance est complètement absurde Lire la suite

Une méta-analyse confirme que l’homéopathie ne fonctionne pas (IFLS)

Parmi les sujets les plus souvent abordés dans les milieux sceptiques, je dois dire que celui de l’homéopathie est un de mes favoris. Ça ne se voit pas tellement sur ce blog: je n’ai posté qu’un seul article sur le sujet et il n’abordait pas tellement le sujet dans le fond; et j’avais également partagé sur mon mur perso Facebook un dossier très complet qui se focalisait plus particulièrement sur le cas de l’oscillococcinum. Mais ceux qui me connaissent en personne savent en général qu’il vaut mieux éviter d’évoquer le sujet de l’homéopathie, de peur que je ne ruine l’ambiance par de trop longs monologues. Il faut reconnaître que l’homéopathie est un sujet passionnant: malgré un prétendu mécanisme d’action qui défie toute logique et toutes les connaissances bien établies en physique et chimie, malgré la pléthore d’études et de méta-analyses qui échouent à démontrer l’efficacité spécifique de l’homéopathie, malgré le fait que ces deux aspects soient de surcroît assez faciles à démontrer, l’homéopathie jouit d’un succès sans pareil parmi l’ensemble des pseudo-sciences qui forment le domaine des médecines alternatives (si c’était de la science, soit on prouverait que ça ne marche pas et on n’en parlerait plus, soit on prouverait que ça marche et ça deviendrait de la médecine tout court).

Je ne pense pas que je proposerai sur mon blog une analyse détaillée et exhaustive de l’homéopathie. D’autres l’ont fait avant moi et je n’aurais rien de plus à ajouter. Mais si vous voulez un très bon début, il n’y a qu’à consulter Wikipedia. C’est là que je m’étais renseigné la toute première fois que j’eus entendu parler de l’homéopathie; à l’époque, je ne connaissais absolument rien sur le sujet, le nom même d’homéopathie m’était à peine familier, tout au plus avais-je entendu dire que le sujet était un peu controversé. Et lorsque j’ai lu la page Wikipedia, je me suis littéralement dit: « Ce n’est pas possible, ça ne peut pas être ça. Personne n’utiliserait l’homéopathie si c’était vraiment ce que Wikipedia en disait. » Mais il se trouve, me suis-je rendu compte en poursuivant mes recherches ensuite, que Wikipedia avait raison et que, oui, l’homéopathie est Lire la suite

De retour dans les news – Téléphones portables et cancer (Cancer Research UK)

Le sujet des téléphones portables et de la santé, en particulier en ce qui concerne le cancer, fait régulièrement le tour des médias, mais ne semble que trop rarement arriver à représenter fidèlement ce que la recherche scientifique a à dire sur la question. Comme si ce n’était pas suffisant, on trouve dans la littérature scientifique des études dont la qualité méthodologique est trop faible pour tirer des conclusions, mais qui font néanmoins le tour en raison de leur sensationnalisme. J’avais déjà traduit un article sur ce blog sur les ondes GSM et les fourmis, plus précisément sur une critique d’une étude faite dans mon alma mater, l’Université Libre de Bruxelles (mais bon, la loyauté passe nécessairement après la vérité). Une autre critique avait été également traduite sur un sujet similaire, la fameuse étude des écolières danoises sur le WiFi et le cresson. Un bon exemple de mauvaise science.

L’article d’aujourd’hui concerne directement l’utilisation du téléphone portable et le risque de cancer. Sur la page Facebook Zététique a été partagé un article du site levif.be qui parlait d’une étude tout récemment publiée sur le sujet, bien entendu avec une totale absence d’esprit critique. Je n’ai pu avoir accès qu’à l’abstract de l’étude, mais rien que l’abstract prête au traditionnel lever mono-sourcil du sceptique (voyez par exemple le logo de DoubtfulNews). On y lit notamment que les risques seraient plus élevés en milieu urbain; Lire la suite

Mini-cours d’esprit critique 3 – La tâche de sélection de Wason (Robert Carroll)

Parmi les mini-cours d’esprit critique de Robert Carroll, les deux premiers avaient déjà été traduits, ici et . Voici le troisième, l’article original est là: « Critical Thinking mini-lesson 3 – The Wason Card Problem« .

__________________________________________________

Un des éléments sympa du Amazing Meeting organisé par le James Randi Educational Foundation plus tôt cette année était le temps dédié à des mini-conférences données par ceux qui avaient répondu à l’appel aux articles. Une de ces conférences a été donnée par Dr Jeff Corey, qui enseigne la psychologie expérimentale à C.W. Post College. Sa conférence parlait de la tâche de sélection de Wason et de son rôle dans l’enseignement de l’esprit critique. Quatre cartes sont présentées: A, B, 4 et 7. Il y a une lettre d’un côté de la carte et un chiffre de l’autre. Quelle(s) carte(s) devez-vous tourner afin de déterminer si l’affirmation suivante est fausse? « Si une carte a une voyelle d’un côté, alors elle a un nombre pair de l’autre. » Lire la suite