Une méta-analyse confirme que l’homéopathie ne fonctionne pas (IFLS)

Parmi les sujets les plus souvent abordés dans les milieux sceptiques, je dois dire que celui de l’homéopathie est un de mes favoris. Ça ne se voit pas tellement sur ce blog: je n’ai posté qu’un seul article sur le sujet et il n’abordait pas tellement le sujet dans le fond; et j’avais également partagé sur mon mur perso Facebook un dossier très complet qui se focalisait plus particulièrement sur le cas de l’oscillococcinum. Mais ceux qui me connaissent en personne savent en général qu’il vaut mieux éviter d’évoquer le sujet de l’homéopathie, de peur que je ne ruine l’ambiance par de trop longs monologues. Il faut reconnaître que l’homéopathie est un sujet passionnant: malgré un prétendu mécanisme d’action qui défie toute logique et toutes les connaissances bien établies en physique et chimie, malgré la pléthore d’études et de méta-analyses qui échouent à démontrer l’efficacité spécifique de l’homéopathie, malgré le fait que ces deux aspects soient de surcroît assez faciles à démontrer, l’homéopathie jouit d’un succès sans pareil parmi l’ensemble des pseudo-sciences qui forment le domaine des médecines alternatives (si c’était de la science, soit on prouverait que ça ne marche pas et on n’en parlerait plus, soit on prouverait que ça marche et ça deviendrait de la médecine tout court).

Je ne pense pas que je proposerai sur mon blog une analyse détaillée et exhaustive de l’homéopathie. D’autres l’ont fait avant moi et je n’aurais rien de plus à ajouter. Mais si vous voulez un très bon début, il n’y a qu’à consulter Wikipedia. C’est là que je m’étais renseigné la toute première fois que j’eus entendu parler de l’homéopathie; à l’époque, je ne connaissais absolument rien sur le sujet, le nom même d’homéopathie m’était à peine familier, tout au plus avais-je entendu dire que le sujet était un peu controversé. Et lorsque j’ai lu la page Wikipedia, je me suis littéralement dit: « Ce n’est pas possible, ça ne peut pas être ça. Personne n’utiliserait l’homéopathie si c’était vraiment ce que Wikipedia en disait. » Mais il se trouve, me suis-je rendu compte en poursuivant mes recherches ensuite, que Wikipedia avait raison et que, oui, l’homéopathie est Lire la suite

Publicités

Le mouvement anti-vaccins donne une seconde vie aux maladies (USA Today)

L’article qui suit avait été partagé via ma page Facebook Sceptom. Quelqu’un qui suit ma page m’a demandé si je comptais le traduire; ce n’était pas mon intention première, parce que je favorise en principe les articles avec un contenu moins tourné vers les expériences personnelles. Mais j’ai accepté la requête, pous plusieurs raisons. D’abord, ça fait toujours plaisir de voir qu’il y a des gens qui lisent mon blog. Ils sont peu nombreux – les sujets abordés ne sont généralement pas du genre à faire la une des magazines – je peux donc difficilement refuser des demandes comme celle-là. De plus, la demande émanait d’une personne qui a elle-même été victime d’une maladie évitable par la vaccination, et qui tente aujourd’hui de sensibiliser le public à cette problématique, via une page Facebook et un site web. Et puis surtout, le sujet est important. J’avais déjà écrit de précédents posts sur le sujet; c’est l’occasion de les lister ici: il y avait une histoire personnelle, une analyse des cas de maladies évités grâce aux vaccins, et puis deux très bons posts de David Gorski, l’un sur la malhonnêteté intellectuelle dans le mouvement anti-vaccins, l’autre qui réfute une série de mythes sur les vaccins.

L’article qui suit joue franchement sur la touche émotionnelle. Cela m’aurait sans doute dérangé en d’autres circonstances, mais la position qui est ici défendue repose de toute façon sur la science et les preuves. Ces derniers sont habituellement les seuls arguments qui satisfont les esprit sceptiques par nature (je parle ici du scepticisme scientifique), mais pour tous les autres, je n’ai aucun scrupule, quand c’est pour la bonne cause, à utiliser l’appel à l’émotion.

Voici donc ci-dessous, comme cinquième post sur les vaccins, un article de USA TODAY, écrit par Yamiche Alcidor le 8 avril 2014: « Anti-vaccine movement is giving diseases a 2nd life« .

Lire la suite

« Les vaccins ne nous ont pas sauvés » (alias « les vaccins sont inefficaces »): la malhonnêteté intellectuelle toute nue (David Gorski)

Il y a depuis quelques jours sur mon mur perso Facebook, un débat animé qui avait pour origine un article que j’ai partagé à propos de l’homéopathie. Le débat a ensuite tourné sur les vaccins, sujet dont j’ai déjà un peu parlé sur ce blog via deux articles: un témoignage de parent et une revue très complète des données historiques épidémiologiques aux USA en rapport avec les vaccins. J’ai également, de façon indépendante, reçu un message privé sur ma page Facebook Sceptom, d’un parent ayant perdu un enfant à cause d’une maladie vaccinable. Comme il fait partie d’une communauté de parents ayant connu le même sort tragique, et qui se battent pour l’information et contre la désinformation, j’en profite pour partager leur page Facebook et leur site web.

C’est un sujet qui fait beaucoup parler, sur lequel certains pensent qu’il y a une controverse alors qu’il y a en réalité un consensus scientifique et médical. C’était donc l’occasion d’aller sur mon blog de référence pour la médecine scientifique, Science-Based Medicine, et d’aller repêcher un article de David Gorski, qui écrit beaucoup sur ce blog et également sous le pseudonyme Orac pour un autre excellent blog, Respectful Insolence. L’article choisi pour la traduction ci-dessous a été posté le 29 mars 2010 sous le titre: « Vaccines didn’t save us » (a.k.a. « vaccines don’t work »): Intellectual dishonesty at its most naked.

Lire la suite

Pourquoi se vacciner – 103 millions de cas de maladies évités depuis 1924 (SkepticalRaptor)

Update 21/01/2014: Julie Boulier a écrit un excellent rapport, en français, sur son blog, à partir des mêmes données que celles utilisées par SkepticalRaptor; son article est plus fouillé que celui que j’ai traduit ci-dessous. Il est disponible ici: « Projet tycho: l’impact de la vaccination« 

Il y a quelques jours, j’ai posté un article au sujet des vaccins. Il s’agissait d’un témoignage, et les témoignages, quoique parfois très intéressants, ont en général moins vite tendance à satisfaire les esprits des sceptiques. J’ai donc trouvé quelque chose d’un peu plus solide à se mettre sous la dent, toujours à propos des vaccins.  Il s’agit d’un article de SkepticalRaptor, un blog sceptique qui traite de pas mal de sujets, avec parfois un peu plus d’insistance sur celui des vaccins. C’est un sujet plutôt approprié pour la saison, puisqu’on est dans la période de la grippe; personnellement je ne crains rien car j’ai été vacciné.

L’article que j’ai choisi pour aujourd’hui a eu pas mal de succès sur le blog de SkepticalRaptor. D’après l’auteur, il a obtenu 5000 vues depuis sa publication le 3 décembre 2013. Il a même décidé de reposter son top 10 des articles de 2013 et celui-ci en faisait partie.

Je vous livre donc ci-dessous la version repostée avec une petite introduction rajoutée par l’auteur.

L’original: « Why we vaccinate–103 million cases of diseases averted since 1924 »

Lire la suite

Grandir sans vaccins (Amy Parker)

Dans mon navigateur internet, je me suis créé un dossier de favoris « à traduire », où je range les articles intéressants qui pourraient donner un peu de vie à mon blog. Ce dossier grandit un peu tous les jours, un peu trop vite, et je ne pourrais donc trop me plaindre lorsque je me rends compte que quelqu’un m’a devancé.

C’est le cas avec l’article d’aujourd’hui. C’est un article qui parle d’un sujet qui reviendra certainement plus d’une fois: la vaccination. Je ne comptais pas exactement le traduire tout de suite car cet article est en fait un témoignage, et je comptais introduire le sujet des vaccins avec quelque chose d’un peu plus solide. Mais Jean-Michel Abrassart de Scepticisme Scientifique, toujours aussi infatigable, a partagé aujourd’hui via sa page Facebook Scepticisme Scientifique un article, en français, dont j’ai reconnu immédiatement les premières lignes. La traduction, de Bérangère Viennot et publiée sur slate.fr, est particulièrement bien faite, dans un style autrement plus littéraire que ce vous trouverez sur mon blog. C’est donc avec plaisir que je repartage cet article ici. Étonnamment, je n’ai pas trouvé de lien vers l’article original donc je le fournis ici.

J’ai d’abord lu l’original sur le site mamamia.com ici, lequel précise que le « vrai » original vient de voiceforvaccines.org, un site d’une communauté de parents qui défendent l’utilisation des vaccins. Le titre original, que j’ai traduit littéralement pour le titre de mon propre post, est « Growing up unvaccinated« .

La traduction en français de Bérangère Viennot est ici: « J’ai eu l’enfance la plus bio qu’on puisse imaginer, sans vaccins. Et j’ai été malade tout le temps.«