La méthode scientifique: erreurs statistiques (Regina Nuzzo)

Dans la catégorie des critiques sur la recherche scientifique, la méthodologie, le processus de publication… voici un article de Regina Nuzzo, chargée de cours en statistiques à l’Université Gallaudet de Washington DC, qui traite de l’utilisation abusive des p-values.

Article original: « Scientific method: Statistical errors » publié le 12 février 2014 sur Nature.


DALE EDWIN MURRAY

DALE EDWIN MURRAY

Pendant un bref instant en 2010, Matt Motyl était à deux doigts d’une gloire scientifique: il avait découvert que les extrémistes voient littéralement le monde en noir et blanc.

Les résultats étaient clairs comme de l’eau de roche, se rappelle Motyl, un thésard en psychologie à l’Université de Virginia à Charlottesville. Les données d’une étude portant sur près de 2000 personnes montraient que les personnes politiquement modérées voyaient les nuances de gris avec plus d’acuité que les extrémistes de gauche ou de droite. « L’hypothèse était sexy, dit-il, et les données la soutenaient clairement. » La p-value, une valeur courante pour représenter la robustesse d’un résultat, était de 0.01 – habituellement interprété comme un résultat très significatif. La publication dans un journal à haut impact était à portée de main pour Motyl.

Puis intervint la réalité. Lire la suite