Les produits Monsanto sont bio et c’est l’Europe qui le dit! L’impertinence de Charles Sannat

Depuis que j’ai lancé ce blog, qui a pour but premier de fournir des traductions en français des meilleurs ressources sceptiques anglophones, je me suis toujours dit que j’y écrirais parfois des articles de mon crû. En presque deux ans d’existence de ce blog, ce billet sera le premier.

Pourquoi ce sujet? Aucune raison en particulier. J’ai des Google Alerts définies pour mon compte Sceptom, dont une pour le terme « OGM », et j’ai vu donc récemment apparaître ce titre: « SCANDALEUX ! Les produits Monsanto sont bio et c’est l’Europe qui le dit ! » Je me suis laissé tenter par le clickbait évident du titre, mais j’étais curieux de voir le contenu de l’article. Il ne m’a pas fallu longtemps pour me rendre compte du peu de sérieux de l’auteur, et j’étais en train de formuler un commentaire pour répondre directement sur la page lorsque je me suis dit que ce serait en fait un bon candidat pour un billet Sceptom.

L’article de Charles Sannat

Que raconte donc cet article? Lire la suite

Publicités

De retour dans les news – Téléphones portables et cancer (Cancer Research UK)

Le sujet des téléphones portables et de la santé, en particulier en ce qui concerne le cancer, fait régulièrement le tour des médias, mais ne semble que trop rarement arriver à représenter fidèlement ce que la recherche scientifique a à dire sur la question. Comme si ce n’était pas suffisant, on trouve dans la littérature scientifique des études dont la qualité méthodologique est trop faible pour tirer des conclusions, mais qui font néanmoins le tour en raison de leur sensationnalisme. J’avais déjà traduit un article sur ce blog sur les ondes GSM et les fourmis, plus précisément sur une critique d’une étude faite dans mon alma mater, l’Université Libre de Bruxelles (mais bon, la loyauté passe nécessairement après la vérité). Une autre critique avait été également traduite sur un sujet similaire, la fameuse étude des écolières danoises sur le WiFi et le cresson. Un bon exemple de mauvaise science.

L’article d’aujourd’hui concerne directement l’utilisation du téléphone portable et le risque de cancer. Sur la page Facebook Zététique a été partagé un article du site levif.be qui parlait d’une étude tout récemment publiée sur le sujet, bien entendu avec une totale absence d’esprit critique. Je n’ai pu avoir accès qu’à l’abstract de l’étude, mais rien que l’abstract prête au traditionnel lever mono-sourcil du sceptique (voyez par exemple le logo de DoubtfulNews). On y lit notamment que les risques seraient plus élevés en milieu urbain; Lire la suite