Tout le monde se trompe sur les parents anti-vaccins (Amy Tuteur)

Dans la foulée de l’article précédent, voici un article d’Amy Tutor, posté le 31 janvier 2015 sur SkepticalOB: « What everyone gets wrong about anti-vaccine parents ».


image11-e1422731549759

On les avait prévenus que ça arriverait.

On leur avait dit que ce ne serait qu’une question de temps avant qu’une maladie infantile qui avait été quasiment éliminée aux USA ferait un retour triomphant s’ils ne vaccinaient pas leurs enfants. Et c’est précisément ce qui s’est passé. La rougeole a fait son retour triomphant, mais pas simplement parce qu’un enfant malade a visité Disneyland.

Il y a 20 ans de cela, si le même enfant avait visité Disneyland, la rougeole n’aurait pas été plus loin que lui ou elle. Tout le monde était protégé – non pas parce que tout le monde était vacciné – mais grâce à l’immunité de groupe. Lorsqu’une proportion suffisamment grande de la population est vaccinée, la maladie n’arrive pas à se propager parce que les chances qu’une personne non vaccinée soit en contact avec une autre sont très faibles.

Bien sûr, on leur avait dit tout ça. Patiemment, on a expliqué ce qu’était l’immunité de groupe, réfuté les affirmations d’un lien entre vaccins et autisme, démonté les accusations de « toxines » dans les vaccins, mais ils n’ont pas écouté. Pourquoi? Parce qu’on pensait que les parents anti-vaccins ne comprenaient rien à la science. C’est indubitablement vrai, mais le mouvement anti-vaccins n’a, et n’a jamais eu, rien à voir avec la science. Lire la suite

Publicités

Vaccins et taux de mortalité infantile: une fausse relation avancée par le mouvement anti-vaccins (David Gorski)

L’article suivant traite d’un sujet qui a été déjà abordé sur ce blog plusieurs fois. Pour rappel, il y avait deux histoires personnelles (ici et ), une analyse du nombre de morts évités grâce aux vaccins, une déconstruction générale de mythes sur les vaccins et une démonstration de la malhonnêteté intellectuelle de certains anti-vaccins qui manipulent les données pour faire valoir leur position. L’article d’aujourd’hui rentre dans cette même catégorie de « manipulation », ou du moins de traitement douteux des données afin de faire ressortir des corrélations illusoires entre vaccins et taux de mortalité infantile.

Article original de David Gorski, posté le 9 mai 2011 sur Science-Based Medicine: « Vaccines and infant mortality rates: A false relationship promoted by the anci-vaccine movement« .


Le mouvement anti-vaccins est un sujet fréquent sur le blog Science-Based Medicine. Il y a plusieurs raisons à cela, une des principales étant que le mouvement anti-vaccins est une des formes les plus dangereuses de pseudoscience, une forme de charlatanisme qui, contrairement à de nombreuses autres formes de charlatanisme, met en danger ceux qui ne prennent pas part à la vaccination en brisant l’immunité de groupe et ouvrant la voie à la résurgence de maladies autrefois disparues. Les croyances anti-vaccins partagent pourtant de nombreux aspects avec d’autres formes de charlatanisme, notamment le fait de se baser sur les témoignages plutôt que sur les données. Ceci dit, bien que l’intelligentsia (et j’utilise le terme de façon large) du mouvement anti-vaccins exploite le pouvoir des témoignages et des anecdotes ainsi que la façon dont les êtres humains ont tendance à être plus sensibles à de telles histoires qu’à des données scientifiques brutes, les leaders du mouvement anti-vaccins ont bien conscience que la science est unanimement peu favorable aux témoignages et que ceux-ci sont insuffisants pour la contrer dans le domaine de la politique et des relations publiques.

C’est pourquoi, au fil des ans, divers « scientifiques » (et j’emploie le terme de façon très large à nouveau) de la frange anti-vaccins ont produit des études de piètre qualité, parfois mêmes frauduleuses, qui sont ensuite brandies comme la preuve que les vaccins causent l’autisme ou du moins comme la preuve qu’il y a encore une vraie controverse scientifique, alors que d’un point de vue scientifique Lire la suite

Le mouvement anti-vaccins donne une seconde vie aux maladies (USA Today)

L’article qui suit avait été partagé via ma page Facebook Sceptom. Quelqu’un qui suit ma page m’a demandé si je comptais le traduire; ce n’était pas mon intention première, parce que je favorise en principe les articles avec un contenu moins tourné vers les expériences personnelles. Mais j’ai accepté la requête, pous plusieurs raisons. D’abord, ça fait toujours plaisir de voir qu’il y a des gens qui lisent mon blog. Ils sont peu nombreux – les sujets abordés ne sont généralement pas du genre à faire la une des magazines – je peux donc difficilement refuser des demandes comme celle-là. De plus, la demande émanait d’une personne qui a elle-même été victime d’une maladie évitable par la vaccination, et qui tente aujourd’hui de sensibiliser le public à cette problématique, via une page Facebook et un site web. Et puis surtout, le sujet est important. J’avais déjà écrit de précédents posts sur le sujet; c’est l’occasion de les lister ici: il y avait une histoire personnelle, une analyse des cas de maladies évités grâce aux vaccins, et puis deux très bons posts de David Gorski, l’un sur la malhonnêteté intellectuelle dans le mouvement anti-vaccins, l’autre qui réfute une série de mythes sur les vaccins.

L’article qui suit joue franchement sur la touche émotionnelle. Cela m’aurait sans doute dérangé en d’autres circonstances, mais la position qui est ici défendue repose de toute façon sur la science et les preuves. Ces derniers sont habituellement les seuls arguments qui satisfont les esprit sceptiques par nature (je parle ici du scepticisme scientifique), mais pour tous les autres, je n’ai aucun scrupule, quand c’est pour la bonne cause, à utiliser l’appel à l’émotion.

Voici donc ci-dessous, comme cinquième post sur les vaccins, un article de USA TODAY, écrit par Yamiche Alcidor le 8 avril 2014: « Anti-vaccine movement is giving diseases a 2nd life« .

Lire la suite

Mythes toxiques sur les vaccins (David Gorski)

Ce post est une suite à mon dernier article sur les vaccins. Parce que le sujet est trop important.

L’original est « Toxic myths about vaccines« , publié par David Gorski le 18 février 2008.

Je ne vous cache pas d’emblée que l’article est un peu long, mais il est vraiment intéressant et je vous suggère de le lire jusqu’au bout. Internet étant en mouvement constant, et vu la date de l’article original, il est possible que certains liens dans le texte soient morts. Si je m’en suis rendu compte pendant la rédaction et ai pu retrouver un lien fonctionnel, je l’ai modifié. Si, par ailleurs, vous utilisiez l’extension Web of Trust dans votre navigateur, je vous conseille de le désactiver si vous cliquez sur ces liens. Les sites des anti-vaccins sont tellement peu crédibles que mon WoT me lance des alarmes rouge vif à chaque fois que je tente d’y accéder. « Êtes-vous certains de vouloir entrer sur ce site? » me demande-t-il. « Oui, dis-je, pour l’esprit critique ». Trêve de bavardages, voici le long-mais-intéressant article de David Gorski. Lire la suite

« Les vaccins ne nous ont pas sauvés » (alias « les vaccins sont inefficaces »): la malhonnêteté intellectuelle toute nue (David Gorski)

Il y a depuis quelques jours sur mon mur perso Facebook, un débat animé qui avait pour origine un article que j’ai partagé à propos de l’homéopathie. Le débat a ensuite tourné sur les vaccins, sujet dont j’ai déjà un peu parlé sur ce blog via deux articles: un témoignage de parent et une revue très complète des données historiques épidémiologiques aux USA en rapport avec les vaccins. J’ai également, de façon indépendante, reçu un message privé sur ma page Facebook Sceptom, d’un parent ayant perdu un enfant à cause d’une maladie vaccinable. Comme il fait partie d’une communauté de parents ayant connu le même sort tragique, et qui se battent pour l’information et contre la désinformation, j’en profite pour partager leur page Facebook et leur site web.

C’est un sujet qui fait beaucoup parler, sur lequel certains pensent qu’il y a une controverse alors qu’il y a en réalité un consensus scientifique et médical. C’était donc l’occasion d’aller sur mon blog de référence pour la médecine scientifique, Science-Based Medicine, et d’aller repêcher un article de David Gorski, qui écrit beaucoup sur ce blog et également sous le pseudonyme Orac pour un autre excellent blog, Respectful Insolence. L’article choisi pour la traduction ci-dessous a été posté le 29 mars 2010 sous le titre: « Vaccines didn’t save us » (a.k.a. « vaccines don’t work »): Intellectual dishonesty at its most naked.

Lire la suite