Pas d’effets secondaires est un effet important (Mark Crislip)

Dans l’article ci-dessous, Mark Crislip discute d’un article scientifique publié dans PLOS ONE où les auteurs suggèrent que l’absence d’effet secondaire est un des facteurs pouvant expliquer la ténacité des médecines alternatives (entendez « les médecines qui ne fonctionnent pas »).

Article original: « No Side Effects is an Important Effect », posté par Mark Crislip le 18 juillet 2014 sur le site web de la SfSBM (Society for Science-Based Medicine).


Je reste inlassablement curieux des raisons pour lesquelles les gens utilisent, et continuent d’utiliser les pseudo-médecines. J’ai lu la littérature mais je trouve les articles peu satisfaisants. Ils me semblent incomplets et je soupçonne qu’il y a en fait autant de raisons pour les utiliser que de gens qui y ont recours.

Ceci dit, cela n’empêche pas de faire des généralisations.

Ces pseudo-médecines ne font rien, donc pourquoi les gens continuent-ils à y souscrire? Lire la suite

Tout le monde se trompe sur les parents anti-vaccins (Amy Tuteur)

Dans la foulée de l’article précédent, voici un article d’Amy Tutor, posté le 31 janvier 2015 sur SkepticalOB: « What everyone gets wrong about anti-vaccine parents ».


image11-e1422731549759

On les avait prévenus que ça arriverait.

On leur avait dit que ce ne serait qu’une question de temps avant qu’une maladie infantile qui avait été quasiment éliminée aux USA ferait un retour triomphant s’ils ne vaccinaient pas leurs enfants. Et c’est précisément ce qui s’est passé. La rougeole a fait son retour triomphant, mais pas simplement parce qu’un enfant malade a visité Disneyland.

Il y a 20 ans de cela, si le même enfant avait visité Disneyland, la rougeole n’aurait pas été plus loin que lui ou elle. Tout le monde était protégé – non pas parce que tout le monde était vacciné – mais grâce à l’immunité de groupe. Lorsqu’une proportion suffisamment grande de la population est vaccinée, la maladie n’arrive pas à se propager parce que les chances qu’une personne non vaccinée soit en contact avec une autre sont très faibles.

Bien sûr, on leur avait dit tout ça. Patiemment, on a expliqué ce qu’était l’immunité de groupe, réfuté les affirmations d’un lien entre vaccins et autisme, démonté les accusations de « toxines » dans les vaccins, mais ils n’ont pas écouté. Pourquoi? Parce qu’on pensait que les parents anti-vaccins ne comprenaient rien à la science. C’est indubitablement vrai, mais le mouvement anti-vaccins n’a, et n’a jamais eu, rien à voir avec la science. Lire la suite

L’homéopathie: fonctionne-t-elle chez les animaux? (Edzard Ernst)

Voici un article tiré du blog d’Edzard Ernst. Le blog d’Ernst fait partie des musts à suivre quand on s’intéresse aux médecines alternatives. Il poste très régulièrement, le plus souvent pour faire une critique, courte et incisive, de nouvelles études qui démontreraient soi-disant l’efficacité de pratiques controversées de médecines alternatives.

Dans l’article ci-dessous, Ernst s’intéresse à une étude testant l’homéopathie chez les animaux: « HOMEOPATHY, does it really work in animals?« , posté le 22 janvier 2014.


Il n’existe pas une seule discussion sur l’homéopathie où un apologiste ne finit pas par dire: « L’homéopathie ne peut pas être un placebo, parce que ça fonctionne chez les animaux!!! » Ceux qui ne connaissent pas bien le sujet peuvent être impressionnés, et cet argument a fait tomber de nombreux consommateurs du côté obscur, j’en suis sûr. Mais est-ce vraiment vrai?

La réponse courte à cette question est: NON. Lire la suite

Risques sanitaires des irradiations de Fukushima (Steven Novella)

Récemment, un collègue qui sait que je travaille dans le domaine de la médecine nucléaire (et donc de la radioactivité) m’a demandé ce que je pensais de Fukushima et des rapports alarmants de radioactivité détectée dans des poissons en Californie. Je ne suis un expert ni dans la physique de la radioactivité ni dans ses effets sanitaires, mais j’en sais tout de même assez, bien plus que le citoyen lambda, pour avoir une lecture éclairée des sources qui traitent du sujet.

Je lui ai répondu qu’il y avait peu de raisons de s’inquiéter, et c’était notamment basé en partie sur la lecture de l’article qui suit, Health Risk from Fukushima Radiation, de Steven Novella, publié sur le CSISOP en Juin 2014.


La peur est une émotion puissante, possédant d’évidentes fonctions protectrices. Cependant, la peur n’est pas toujours adaptative. Lire la suite

Vaccins et taux de mortalité infantile: une fausse relation avancée par le mouvement anti-vaccins (David Gorski)

L’article suivant traite d’un sujet qui a été déjà abordé sur ce blog plusieurs fois. Pour rappel, il y avait deux histoires personnelles (ici et ), une analyse du nombre de morts évités grâce aux vaccins, une déconstruction générale de mythes sur les vaccins et une démonstration de la malhonnêteté intellectuelle de certains anti-vaccins qui manipulent les données pour faire valoir leur position. L’article d’aujourd’hui rentre dans cette même catégorie de « manipulation », ou du moins de traitement douteux des données afin de faire ressortir des corrélations illusoires entre vaccins et taux de mortalité infantile.

Article original de David Gorski, posté le 9 mai 2011 sur Science-Based Medicine: « Vaccines and infant mortality rates: A false relationship promoted by the anci-vaccine movement« .


Le mouvement anti-vaccins est un sujet fréquent sur le blog Science-Based Medicine. Il y a plusieurs raisons à cela, une des principales étant que le mouvement anti-vaccins est une des formes les plus dangereuses de pseudoscience, une forme de charlatanisme qui, contrairement à de nombreuses autres formes de charlatanisme, met en danger ceux qui ne prennent pas part à la vaccination en brisant l’immunité de groupe et ouvrant la voie à la résurgence de maladies autrefois disparues. Les croyances anti-vaccins partagent pourtant de nombreux aspects avec d’autres formes de charlatanisme, notamment le fait de se baser sur les témoignages plutôt que sur les données. Ceci dit, bien que l’intelligentsia (et j’utilise le terme de façon large) du mouvement anti-vaccins exploite le pouvoir des témoignages et des anecdotes ainsi que la façon dont les êtres humains ont tendance à être plus sensibles à de telles histoires qu’à des données scientifiques brutes, les leaders du mouvement anti-vaccins ont bien conscience que la science est unanimement peu favorable aux témoignages et que ceux-ci sont insuffisants pour la contrer dans le domaine de la politique et des relations publiques.

C’est pourquoi, au fil des ans, divers « scientifiques » (et j’emploie le terme de façon très large à nouveau) de la frange anti-vaccins ont produit des études de piètre qualité, parfois mêmes frauduleuses, qui sont ensuite brandies comme la preuve que les vaccins causent l’autisme ou du moins comme la preuve qu’il y a encore une vraie controverse scientifique, alors que d’un point de vue scientifique Lire la suite